A quoi s’attendre après une vitrectomie ?

vitrectomie

La vitrectomie est une chirurgie de l’œil réalisée sur anesthésie générale ou locorégionale. On l’appelle également ablation du vitré. L’opération est assez délicate. Voilà pourquoi il est plus que nécessaire de s’adresser à un chirurgien compétent et expérimenté.

Vitrectomie : comment ça marche ?

La vitrectomie est une opération intermédiaire de l’œil pouvant être réalisée en ambulatoire. Mais dans la plupart du temps, il faut généralement prévoir une hospitalisation entre 24 et 48 heures après l’acte. Le principe consiste à retirer le vitré de l’œil à cause d’une défaillance ou pour réaliser une opération de l’œil plus invasive.

L’intervention peut durer jusqu’à 2 heures. Pendant l’opération, le praticien effectue trois micro-incisions dans la paroi externe de l’œil afin d’accéder à la cavité vitrée. Il peut arriver qu’il injecte du gaz dans la cavité oculaire afin de favoriser le processus de guérison. Cette substance disparait de manière naturelle.

Jusqu’à ce que la rétine cicatrise, il faut adopter une position spécifique. De même, tant que le gaz ne disparait pas, il est déconseillé de prendre l’avion ou de monter à une altitude supérieure à 900 mètres, car une forte variation d’altitude peut engendrer des complications.

En cas d’utilisation d’huile de silicone, il faut prévoir une seconde opération pour enlever le produit. Si le patient présente d’autres troubles oculaires, il est tout à fait possible d’associer la vitrectomie avec d’autres chirurgies : greffe de cornée, chirurgie d’une cataracte, correction d’une rétinopathie diabétique… Pour vivre sereinement la convalescence après vitrectomie

, il est plus judicieux de s’équiper d’un

coussin vitrectomie

. Pour en trouver, faites un tour sur www.massme.fr.

Quels sont les résultats d’une vitrectomie ?

La vitrectomie est une intervention lourde pouvant s’accompagner de nombreux effets indésirables. Le plus courant est le décollement de la rétine. Au moment de la résorption du gaz, il est également normal de ressentir comme une sorte de niveau à bulle dans l’œil. Toutefois, ce désagrément disparait progressivement (allant de quelques jours à quelques semaines selon le type de gaz) jusqu’à la disparition du gaz.

En général, il faut plusieurs semaines pour retrouver pleinement la vue. Pour réduire le délai de récupération, il faut éviter la conduite d’un véhicule pendant 15 jours et l’utilisation de machines et instruments dangereux. En outre, il ne faut pas écarter les complications postopératoires : la cataracte, les infections, le décollement de la rétine, les troubles de la macula, la perte de vision ou même la perte de l’œil. Ce dernier cas est cependant très rare.

Par ailleurs, l’œil peut être rouge, sensible et gonflé pendant des semaines s’accompagnant d’une douleur plus ou moins intense. La vision peut aussi devenir floue. Mais cela s’estompe après quelques jours. Il faut également patienter jusqu’à 4 semaines avant de reprendre ses activités habituelles. Ainsi, vu ces nombreux effets indésirables, il faut peser le pour et le contre avant de prendre la décision de subir une vitrectomie.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le médecin prescrit normalement des collyres qu’il faut poursuivre pendant 1 mois. L’application de glace peut aussi être recommandée pour réduire les désagréments postopératoires. Pendant la période de récupération, il ne faut pas frotter, mouiller ou essuyer l’œil opéré. Si vous prenez votre bain, faites très attention afin d’éviter la projection d’eau ou de savon dans l’œil.

De même, le maquillage est décommandé pendant 15 jours et le port de lentille n’est envisageable qu’après un mois. Pour protéger les yeux de la lumière du jour, portez des lunettes de soleil au moins pendant 8 jours. Par ailleurs, l’utilisation d’appareils vibrants (rasoir électrique, etc.) et la pratique d’activité physique nécessitant un effort important sont contre-indiquées. C’est par exemple le cas des rapports sexuels et le port de charges lourdes. La marche quotidienne par contre ne présente aucun danger. En tout cas, en cas de douleur oculaire intense, de perte de vision, d’écoulement ou pus sur l’œil, il faut contacter rapidement le médecin traitant ou se rendre dans l’urgence à l’hôpital.

Quelques recommandations utiles

Pendant la vitrectomie convalescence

, vous pouvez continuer de vivre normalement en utilisant des matériels dédiés aux personnes ayant subi ce type d’opération. Grâce à une têtière de massage spécifique, vous aurez la possibilité de pencher la tête en avant sans avoir besoin de faire de gros efforts. Cette solution permet alors d’éviter les douleurs musculaires. Certes, l’achat requiert un budget plus conséquent. Quoiqu’il est plus avantageux d’avoir son propre équipement. Vous pouvez d’ailleurs le réutiliser pour les autres éventuelles opérations de l’œil.

Pour profiter d’un confort optimal, privilégiez un dispositif médical polyvalent permettant de réaliser plusieurs positions (assises et allongées) dans les meilleures conditions. Néanmoins, pour garantir la qualité de l’équipement, misez sur un produit breveté made in France. Ainsi, vous aurez l’assurance que la fabrication respecte les normes en vigueur. Vous êtes très sensible ? Optez plutôt pour un matériel antiallergique et antibactérien, ergonomique et confortable.

Vous êtes à la recherche d’un appuie-tête vitrectomie ? En passant votre commande en ligne sur un site spécialisé, vous pouvez gagner un temps précieux. D’ailleurs, le prix est souvent plus attractif sur le web. En comparant les tarifs, vous pouvez dénicher facilement le meilleur rapport qualité-prix.

Le bracelet triple protection : un bracelet qui offre une protection naturelle à celui qui le porte
Où acheter son spa au meilleur prix ?